En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Texte à méditer :  Seven oui mais, Linux Mint 7 (seven) Gloria bien sûr...  
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités RSS -
 
 
 
    Imprimer la page...

Actualités RSS -

Linopen, aide, audio, astuce, ubuntu, linux mint, doc, tuto, nord


Linopen : le site de linux et du libre, aide, astuces, ubuntu, linux mint, linuxmint, doc, tuto, nord, daphile, hifi, demat, audio, info


Equivalent chkdsk sous linux - par linopen le 27/07/2020 @ 18:46 

Certains appareils (comme passerelle vidéo, lecteur DVD) ne supportent pas les supports externes formatés dans d'autres formats que le système VFAT pour fonctionner. Le souci, c'est lorsque des erreurs apparaissent sur ces unités de stockage, et que l'on utilise Linux comme seul système d'exploitation. Jusque à présent j'avais toujours sous la main une configuration prête à démarrer sous Windows pour lancer notre bonne vieille commande chkdsk. 

Une autre solution existe, grâce au paquet dosfstools. une fois installé, il permet, à l'aide de la commande suivante saisie dans un terminal, de réaliser les mêmes opérations.

sudo dosfsck -a -t -w /dev/sdc1

Attention de bien renseigner le chemin du périphérique (adresse de celui-ci et non du point de montage), la commande mount vous aidera à le trouver. 

A noter également, que le traitement de cette commande s'avère bien plus long que sous dos et chkdsk, le terminal peut sembler inactif ou bloqué, il n'en est rien, soyez patients.

L'option :

-a répare automatiquement le système de fichier sans intervention de l'utilisateur en utilisant la méthode la moins destructive.

-t marque les blocks illisibles comme étant défectueux.

-w écrit directement les changements sur le disque.

-v mode verbeux, génère plus de sortie.

D'autres options sont possibles consultables ici :

http://manpages.ubuntu.com/

Concernant les partitions ntfs, pas de solution miracle, ntfsfix du paquet ntfsprogs, permet des réparations sommaires mais n'est nullement l'équivalent de chkdsk pour partition ntfs sous Linux. Téléchargement et installation ici

J'utilise également la commande fsck. Cette commande intègre plusieurs sous-programmes lancés selon le type de partition.

Pour déterminer la partition, dans un terminal :  

sudo fdisk -l

puis démonter la partition à analyser :

umount  /dev/sdxx (remplacer par le chemin correspondant à la partition concernée)

​​​​​​puis pour a​nalyser :

sudo fsck /dev/sdxx (remplacer par le chemin correspondant à la partition souhaitée).

on peut ajouter des paramètres dont les suivants à la commande : 

 -p   Réparation automatique (sans question).


 -n   N'appliquer aucun changement au système de fichiers.


 -y   Supposer « oui » pour toutes les questions.


 -c   Vérifier la présence de blocs défectueux et les ajouter à la liste des blocs défectueux.


 -f    Forcer la vérification même si le système de fichiers est marqué propre.


 -v   Travailler en mode bavard.
 

Exemple : sudo fsck -p -y -v /dev/sdxx

(27/07/2020 @ 18:46)

05/08/2020 @ 13:19